Canada : un aller sans retour

Qui ose un jour partir loin de tout, loin de son confort quotidien, pour un non retour ?

Je ne m’en serais jamais crû capable un jour mais après plusieurs années de voyages à travers l’Europe et l’Amérique du Nord je l’ai réalisé. Mon rêve! Celui de retourner vivre au Canada grâce à ce précieux visa qu’est le PVT.

19113946_10213221036710164_845778046904095943_n

J’ai déjà eu la chance une fois d’y aller mais une deuxième fois ?

C’est bien vrai ce pays est pour moi un paradis. Mon havre de paix.

A l’âge de 24 ans, je sais où va se dérouler mes 2 prochaines années.

 

 

Que c’est bon de prendre un jour un aller sans retour. Pas besoin de partir loin, de parler un langage différent, ou même de prendre un avion pour vivre son rêve d’aventure solitaire. Juste de trouver son paradis.

C’est excitant de se recréer un univers à l’autre bout du monde, de vivre à travers une autre philosophie de vie, une autre culture, de nouvelles personnes.

Ce que j’aime le plus dans le verbe VOYAGER ?

La découverte, la liberté, la solitude et sérénité en même temps. L’apprentissage et la sagesse. L’ouverture au monde. Voyager c’est avant tout se taire, écouter et observer ce que la nature et la vie nous offre.

A chaque fois que je reviens en France j’ai un besoin fou de repartir. De repartir à la découverte du monde, des autres, et de moi même.

C’est en découvrant les autres qu’on se trouve réellement soi-même.

Je ne l’apprend que maintenant.

Plus je voyage, plus je veux partir loin. Pour changer d’idées et d’aprioris comme si j’avais besoin de vaincre cette routine quotidienne et ces  » on dit ».

Traverser le monde à la recherche de soi-même. Et trouver son chez soi à des milliers de kilomètres de sa maison et de ses proches.

 

 

Quitter ses proches ?

Qui a dit que c’était simple ? mais la peur n’est qu’une excuse. Je ne me suis jamais aussi senti proche de ma famille qu’à des milliers de kilomètres. Comme on dit : les vraies personnes, celles sur qui on peut compter seront toujours là peut importe ce que vous choisissez pour votre vie, pour votre bonheur personnel. Pour votre épanouissement. Un ami, un frère, une maman, un animal … une séparation difficile mais bénéfique à mes yeux.

Ce qui permet de profiter au maximum d’eux une fois le retour à la maison.

On se plaint souvent, et on profite peu.

17903860_10212626653490955_4097549431110776854_n

A deux mois du départ, j’ai peur certe, mais repartir à l’aventure est excitant et j’ai hâte.

Noémie

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s